Comment justifier une longue période de chômage face au recruteur ?

Comment justifier une longue période de chômage face au recruteur ?. On Blogger-Link.com.

https://tofs.blogger-link.com/pub/2/banner_EN_1.png
X
X
Follow us,

Comment justifier une longue période de chômage face au recruteur ?

Comment justifier une longue période de chômage face au recruteur ?


La recherche d’emploi longue durée est une période délicate et souvent vécue comme une injustice, d’où la difficulté pour les candidats de la justifier auprès des recruteurs. Voici quelques conseils pour en parler sans tabou en entretien d'embauche.
 
43,2 % de l'ensemble des demandeurs d'emploi sont « durablement éloignés de l’emploi » (décembre 2014), c’est-à-dire qu'ils n'avaient eu aucun emploi au cours des douze derniers mois. La proportion de chômeurs très longue durée (deux ans) augmente également chaque année. Autant dire que cette situation concerne de plus en plus de demandeurs d’emploi. Une situation financièrement et psychologiquement difficile à vivre pour eux, mais surtout difficile à expliquer face au recruteur, d’autant les chômeurs ne se l’expliquent pas eux-mêmes… Voici nos conseils pour aborder cette période délicate sans peur.
 
Expliquer les trous dans son CV
N’essayez pas de dissimuler les périodes d’inactivité sur votre CV en « trafiquant » les dates. L’entreprise auprès de laquelle vous postulez risque fort de le remarquer et vous passeriez pour une personne malhonnête qui a quelque chose à cacher. Expliquez pourquoi vous n’avez pas été retenu lors de vos précédents entretiens, les démarches effectuées, les points sur lesquels vous avez travaillé… L’entretien d’embauche est justement le moment idéal pour expliquer pourquoi il y a des trous dans votre CV, d’où l’importance de bien le préparer.
 
Justifier les "grands écarts" d’activité
Les chercheurs d’emploi de longue durée sont souvent tiraillés entre le besoin de travailler dans un autre secteur au risque de s’éloigner de leur domaine de compétences, ou attendre un poste qui leur correspond au risque de manquer d’argent… Beaucoup n’ont pas le choix que d’exercer un autre emploi que celui pour lequel ils ont été formé en attendant. Dans la mesure du possible, le mieux est de garder un lien avec son secteur d’activité, si petit soit-il. Sachez tout de même que le recruteur ne vous reprochera jamais d’avoir voulu rester actif, tant que vous lui expliquerez la situation et les démarches accomplies pour retrouver un emploi dans votre branche.
 
Avoir une attitude positive
Il est primordial de garder une attitude positive en entretien d’embauche afin d’inspirer confiance au recruteur, mais cela est plus facile à dire qu’à faire ! « Pour entretenir l’estime de soi » explique Sylvaine Pascual, coach en reconversion professionnelle, « une chose est importante : […] il faut savoir reconnaître les compétences, talents ou qualités que l’on a su mettre en œuvre dans tout ce que l’on a réalisé. »  Il est en effet important de se positionner comme un challenger plutôt qu’une victime, en expliquant que les démarches accomplies pour trouver un emploi n’ont pour le moment pas abouti. Les recruteurs savent bien que dans certains secteurs, la concurrence est rude et les candidats nombreux.
 
Montrer que l'on reste "actif"
Face au recruteur, votre but est de démontrer que vous ne baissez pas les bras devant la difficulté et que vous continuez à mener des projets extra-professionnels. Expliquez en quoi ces projets personnels vous aident à aller de l’avant. N’hésitez pas non plus à détailler vos démarches pour retrouver un emploi en parallèle : visite de salons emploi, entretiens d’embauche, bilan de compétence, accompagnement Pôle Emploi, cours du soir, conférences, tables rondes… En bref, tout ce qui peut montrer l’importance de votre motivation.
 
En complément
Le conseil du coach : « II faut avant tout se réconcilier avec son parcours » Que dire à un recruteur lorsqu’il faut aborder une longue période d’inactivité ? Pour Sylvaine Pascual « Il n’y a pas de réponse toute faite. II faut déjà avant tout se réconcilier avec son parcours. Une série d’évènements peut expliquer ce chômage de longue durée. Il faut s’approprier ces évènements non pas en tant que victime – exemple : « j’ai 55 ans, personne ne veut m’embaucher… » – car avec ce discours, on ne donnera malheureusement pas envie au recruteur. Le tout est d’être à l’aise et en accord avec son propre discours pour être convaincant. Il faut éviter le discours de « victime » mais a contrario, il ne faut pas non plus devenir agressif dans son comportement ou face à la fameuse question « Pourquoi êtes-vous au chômage depuis si longtemps ? ». Etre au chômage ne change rien aux compétences que l’on a acquises et à la valeur que l’on a. Une personne en entretien n’est pas un chômeur, c’est avant tout un candidat qui propose ses compétences à une entreprise qui en a besoin. »
 
Par Priscilla Gout



https://tofs.blogger-link.com/pub/2/better_EN_1.png

https://tofs.blogger-link.com/pub/2/better_plus_EN_1.png

Job seeker In one minute :

Recruiter In one minute :


blogger-link.com logo

X

Note about Cookies & Terms and Conditions

Continuing your visit to this site, you accept the use of cookies to provide you with content and services adapted and achieving visits statistics. Learn more about cookies.See our terms and conditions